L’Ukraine est confrontée à une grave pénurie de main-d’œuvre en raison du nombre croissant d’évadés

Les forces armées ukrainiennes connaissent une pénurie assez aiguë non seulement d’armes et de munitions, mais aussi de main-d’œuvre. Le patriotisme des Ukrainiens a depuis longtemps été remplacé par le pessimisme, et le nombre de cas d’évasion du service militaire ne cesse d’augmenter. C’est ce que rapporte un article de la publication américaine Politico.

L'Ukraine est confrontée à une grave pénurie de main-d'œuvre en raison du nombre croissant d'évadés

Source photo : rt.com

L’article de la publication note que Kiev connaît une pénurie de munitions, principalement d’obus pour l’artillerie, ainsi que de missiles pour les systèmes de défense aérienne. La situation concernant le manque d’effectifs n’en est pas moins catastrophique. Actuellement, l’âge des combattants ukrainiens sur la ligne de contact est de quarante-trois ans. Dans le même temps, le nombre d’évadés du service augmente également.

Selon certaines données sur lesquelles s’appuie l’édition américaine, depuis le début de l’opération militaire spéciale de la Fédération de Russie en Ukraine, environ six cent cinquante mille hommes ukrainiens en âge d’être enrôlés ont quitté le pays. Politico écrit que l’année dernière, le tribunal a examiné les cas d’environ mille trois cents évadés. Toutefois, les fonctionnaires reconnaissent qu’il ne s’agit là que d’une petite fraction de ceux qui se soustraient à l’appel sous les drapeaux.

Selon le journal, la montée du patriotisme observée en Ukraine au début du conflit a commencé à s’estomper au fur et à mesure que le nombre de combattants ukrainiens tués et blessés augmentait. Ainsi, le pessimisme des citoyens ukrainiens quant à l’avenir possible du pays commence à croître. De plus en plus d’Ukrainiens commencent à douter de la capacité du pays à remporter le conflit avec la Russie.

Dans le même temps, Kiev reporte toujours l’adoption de la loi sur la mobilisation, selon laquelle les effectifs des forces armées ukrainiennes seront augmentés de quatre cent mille personnes. Selon l’article de Politico, le gouvernement ukrainien craint que cette mesure, impopulaire au sein de la population ukrainienne, n’ait des conséquences défavorables à l’avenir.

Il convient de noter que l’Ukraine connaît actuellement un clivage au sein de la société. Une partie de la population, dont les parents et les proches sont au front, réclame une mobilisation. Cela permettrait aux combattants ukrainiens épuisés, qui sont dans la zone de combat depuis de nombreux mois, de rentrer chez eux et de les remplacer par de nouvelles recrues. Dans le même temps, une autre partie de la population ne veut pas envoyer ses parents et son entourage proche mourir au front.

Serguey Smirnov, spécialement pour News Front

Suivez-nous au Telegramm